La position du tireur couché
La position du tireur couché

La position du tireur couché

"Martin Terrier était pauvre, esseulé, bête et méchant, mais pour changer tout ça, il avait un plan de vie beau comme une ligne droite. Après avoir pratiqué dix ans le métier d'assassin, fait sa pelote et appris les bonnes manières, il allait rentrer au pays retrouver sa promise et faire des ronds dans l'eau... Mais pour se baigner deux fois dans le même fleuve, il faut que beaucoup de sang passe sous les ponts."

Éric Elmosnino nous plonge dans l'univers noir de Manchette. Il donne voix avec brio à tous les personnages du roman. Sa lecture captivante est accompagnée d'une musique originale qui rythme le texte avec grâce et légèreté.

Book details

About the author

Jean-Patrick Manchette

Né le 19 décembre 1942 à Marseille, dans la classe moyenne. Enfance et première jeunesse à Malakoff (Hauts-de-Seine). Études secondaires au lycée Michelet. Études supérieures d'anglais et d'histoire et géographie à Paris. Pas de diplômes. À l'époque et par périodes : auto-stoppeur longue distance, pompiste, instituteur, assistant de français dans un collège pour aveugles en Angleterre (Worcester), militant néo-bolchevik, contrebassiste et saxophoniste (alto), cinéphile. Écrit professionnellement depuis 1965. Marié, un fils. Vit à Clamart depuis 1965, compte s'installer à Paris en 1979. De 1965 à 1970, effectue des travaux d'écriture très divers : films libidineux, synopsis, retapage de scénarios, négrifications, adaptation « littéraire » de films, télévision scolaire, t.v. de diffusion normale (série Les Globe-Trotters), prière d'insérer, romans d'aventures pour adolescents, romans pornographiques, films pour la prévention des accidents du travail, et nombreuses traductions de l'anglais, seul ou en collaboration avec sa femme traductrice. Après 1970, publie des romans de la Série Noire (Gallimard), et collabore aux films suivants : Nada, de Claude Chabrol. Folle à tuer, d'Yves Boisset. L'Agression, de Gérard Pirès. L'Ordinateur des Pompes funèbres, de Gérard Pirès. Est considéré comme « gauchiste » et représentatif de la nouvelle tendance du roman noir français. Se réfère aussi vivement à la vieille tendance « réaliste-critique » du roman noir américain, étant entendu qu'elle a changé de fonction et de théâtre. Au reste, pense que le Roman a depuis un bout de temps fini de donner tout ce qu'il pouvait donner, et cherche seulement à distraire ses amis. Aime : les jeux (à l'exclusion des jeux d'argent) ; le cinéma hollywoodien ; le jazz ; la pensée allemande ; l'entrecôte.

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like